© Lorem ipsum dolor 2012
Apiculture, avec les ruches divisibles WARRE et GATINEAU L’apiculture telle que je l’aime et la pratique
Accueil Préface Commander Contact Références
Accueil
208 pages, en majorité sur deux colonnes, 107 photos, 34 dessins (construction des ruches et matériel. L’apiculture Nouvelle édition. Grand format 21 x 29,7 sur l’apiculture de A à Z ; Une bible pour les personnes ayant des ruches WARRE et produire du miel naturellement tout en conservant des abeilles heureuses. Lisez la préface de ce livre écrite par Monsieur Louis SARD, Président d’honneur de  l’Union National de l’Apiculture Française (U.N.A.F.)
Voici déjà bien des années que des apiculteurs me demandent de mettre noir sur blanc  ce que j'ai eu l'occasion de leur enseigner. J'ai toujours remis à plus tard... Aujourd'hui,  avec une retraite bien méritée, je me devais d'honorer cette promesse et de réaliser cet  ouvrage qui par bien des côtés ne ressemble à aucun autre. Par exemple peu de choses  ont été dites sur les qualités et défauts de l'habitat de l'abeille. Sur la ruche divisible, sa  conception et surtout  la façon de la conduire. Le lecteur trouvera  différentes  méthodes connues d'élevage, certaines améliorées par le fruit de l'expérience; d'autres  totalement inédites. Il fera connaissance avec la vraie pratique apicole, les astuces et  tours de mains d'un professionnel de l'élevage. Cet ouvrage est conçu pour qu'à lui  seul, il puisse servir de guide à un apiculteur débutant et lui permettre d'accéder à un  vrai métier et d'en vivre. Il  profitera des connaissances acquises au cours de plus d’un  demi-siècle d'apiculture professionnelle. Mais attention!  il est question  dans ce livre  d'une apiculture «telle que je l'aime et la pratique”; cela mérite quelques explications:   Toute ma vie j'ai essayé d'améliorer et de simplifier le travail pour le rendre plus  humain, plus facile, c'est-à-dire agréable à vivre. Qu'il soit en harmonie avec la Nature,  avec l'instinct des abeilles afin qu'elles aussi soient heureuses.  Que je puisse en tirer  des profits suffisants pour vivre heureux et en famille. L'apiculture nourrit son homme,  comme n'importe quel autre métier. J'ai toujours considéré l'apiculture comme un  moyen de vivre heureux à la campagne. C'est l'idéal pour qui aime rester libre de  s'organiser comme il l'entend,  en maître, et sans contraintes.  L'apiculture permet aussi  de s'occuper en amateur: du jardinage, des fleurs, des treilles,  arbres fruitiers. Et  pourquoi pas de quelques animaux.  C'est le plus beau des métiers. Ne permet-il pas de  s'installer «hors sols» c'est-à-dire sans être nécessairement gros propriétaire terrien?  Le petit monde des abeilles est captivant. Tout y est propre, d'odeurs agréables. Les  produits qu'elles nous offrent, tout à fait exceptionnels, sont des trésors de santé, sains et délicieux. Ils se conservent crus, sans qu'il soit besoin de les stériliser ou de les  placer au congélateur!  Vivres à la campagne, loin des trépidantes cités «modernes» est devenu aujourd'hui un véritable luxe! Quoi de plus agréable que de profiter pleinement du soleil, de l'espace;  de consommer frais et sains ses propres légumes,  des fruits mûrs gorgés de soleil?  Boire son vin ou son Chouchen ou son hydromel? D'apprécier les déjeuners à l'air libre  chaque fois que cela est possible pour  profiter d'un  temps doux et ensoleiller,  agrémenté du chant des cigales ou de celui des oiseaux? Prendre le temps de vivre  quand le cœur vous en dit... sans déranger les voisins... ou d'être dérangé par eux. Tien  je m'arrête là, je vais faire une petite sieste suivie par mon fidèle compagnon à quatre  pattes... On se connaît bien tous les deux... On a le temps de s'apprécier. Rien dans ces lignes ne concerne une apiculture du type industriel. Vous savez, celle  qui demande  de gros investissements; exige de pratiquer la transhumance et la vente  en gros? Aux bons soins des négociants, des fluctuations économiques et soucis en  tous genres.  J'ai eu l'occasion lorsque j'étais jeune de pratiquer ce type d'apiculture, en  tant que salarier. Je me suis bien juré à l'époque que le jour où j'aurais le bonheur d'être  à mon compte,  je m'y prendrais tout autrement. Ce n'est pas une critique! Tant il est  vrai qu'il faut de tout pour faire un monde! Simple question de goûts. Seulement  travailler dans de telles conditions représentait pour moi  une sorte d'esclavage  moderne, stressant, qui n'a plus grand chose à voir avec l'apiculture telle que je l'aime  et la pratique.   Voici le lecteur prévenu! Qu'il ne s'attende pas à ce que je traite d'une apiculture  «industrielle”: de la transhumance, de la palettisation, des hybrides etc. et de la  manière de rembourser les annuités d'emprunt! Si c'est le cas: c'est ouvrage n'est pas  pour lui. Si au contraire il  aspire à vivre sans stress en prenant le temps de goûter  pleinement aux joies qu'offre la vie à la campagne. Alors qu'il choisisse une apiculture  artisanale. Il trouvera dans les pages qui suivent, tout ce qu'il lui faut pour réussir  rapidement  et sûrement et tirer parti de tous les produits des abeilles, y compris de  l'abeille elle-même à des prix lucratifs.  Pas besoin de gros investissements en matériel  ni de techniques savantes.
Accueil